Favoriser l’apprentissage des habiletés sociales

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on Google+

Entrer en contact, interagir avec les autres, exprimer ses émotions, respecter les consignes, voici seulement quelques exemples parmi des centaines d’habiletés sociales.

Ces habiletés, qui font partie du développement global, permettent entre autres d’apprendre à vivre avec les autres et de s’adapter à plusieurs situations de vie. Contrairement à d’autres habiletés, les habiletés sociales nécessitent d’être apprises. Elles comportent différents volets tels que la communication, la gestion des émotions, l’affirmation de soi, la résolution de conflits, la collaboration, la coopération, les habiletés de planification et la gestion du stress.

Comme la famille est le premier endroit où l’enfant développe ses habiletés sociales, le parent est le mieux placé pour aider l’enfant. Dans cet article, nous vous présentons les principales habiletés sociales à développer entre 0 et 5 ans, ainsi que des activités simples à mettre en place au quotidien pour stimuler le développement des habiletés sociales chez votre enfant.

O-12 mois – Le début des interactions sociales.

Dès ses premières semaines de vie, le bébé interagit avec son environnement. Il répond aux sourires, regarde dans la direction de son parent, commence même à imiter et à vous tendre les bras. La relation d’attachement avec son parent sera une base importante pour le développement de ses habiletés sociales et influencera comment il entrera en relation avec les autres.

  • Interactions sociales : Faites des jeux de coucou et de chatouilles.
  • Social réciprocité : Dans les interactions quotidiennes avec votre enfant, n’hésitez pas à lui parler, lui sourire (en réponse à ses sourires) et à gazouiller (en réponse à ses gazouillements).
  • Lien d’attachement : Créez un lien de confiance et de sécurité avec votre enfant en répondant rapidement à ses besoins. En effet, à cet âge, le bébé n’a d’autres moyens de communiquer que par des sons, des sourires et des pleurs et, à cet âge, il ne s’agit pas de caprices!

1 à 2 ans – Communication et gestion des émotions

Entre 1 an et 2 ans, l’enfant développera sa capacité à interagir avec les autres et peut utiliser le langage des signes, par exemple pour dire «bonjour», «au_revoir», «merci» ou «encore». Avec les autres enfants, il joue principalement en parallèle, ce qui est normal à cet âge. Son sens de l’observation s’aiguise et les capacités d’imitation se consolident. Côté émotionnel, vous remarquerez que votre enfant réagit davantage aux émotions des autres (tristesse, colère, joie). À ce stade, les parents doivent aider l’enfant à développer ses habiletés de communication ainsi qu’à reconnaître et exprimer ses émotions de façon adéquate.

  • Langage des signes : Montrez-lui des signes associés avec des mots pour favoriser ses habiletés de communication.
  • Regard visuel : Incitez-le à regarder dans les yeux lorsque quelqu’un lui parle.
  • Reconnaissance des émotions : Nommez les émotions qu’il peut vivre ou que les autres vivent, tout en expliquant avec des mots simples, la situation. Utilisez du matériel ludique tel que des affiches, un cahier à colorier ou des livres.
  • Gestion des émotions : Enseignez-lui des moyens pour l’aider à gérer ses émotions adaptés à son âge, tel que la respiration, l’utilisation d’un objet réconfortant ou du coin calme.
  • Activités sociales : Faites des activités où votre enfant sera en contact avec d’autres enfants (au parc, centre d’activités, amis de la famille, etc.)
  • Imitation : Montrez l’exemple. Faites la démonstration de ce que vous attendez de l’enfant. Par exemple, dire bonjour, sourire, partager, suivre la consigne, etc.

2 à 3 ans – Reconnaissance des émotions d’autrui, partage et patience!

Vers l’âge de 2 et 3 ans, votre enfant commence à comprendre la notion de partage et celle d’attendre son tour. Il interagit de plus en plus de façon fonctionnelle avec les autres enfants et est capable de suivre des consignes simples à la maison et à la garderie. Il a également une bonne compréhension de divers codes sociaux. De plus, durant cette période, avec le développement du langage, vous devriez observer une diminution des comportements que votre enfant utilisait auparavant pour s’exprimer. Tout en continuant à l’éveiller sur ses propres émotions, il est important d’inciter l’enfant à porter attention aux émotions d’autrui.

  • Interactions sociales : Aidez votre enfant à initier un contact de façon adéquate avec d’autres enfants.
  • Communication : Aidez votre enfant à faire des demandes (faire du modelage). Ex : «Tu aimerais jouer avec le camion bleu? On va demander au garçon s’il peut te le prêter.» Prenez l’enfant par la main et approchez vous de l’autre enfant pour faire la demande avec lui.
  • Apprendre à partager : Choissez des activités qui nécessitent de partager avec les autres (partager un jouet, partager la collation, etc.).
  • Attendre son tour : Jouez à des jeux qui demandent à l’enfant d’attendre son tour ou jouer à tour de rôle (glisser au parc, jeux de ballon, jeux de société, etc.).
  • Gestion des émotions : Lisez des histoires sociales simples et questionnez l’enfant sur les émotions des personnages. Utilisez un support visuel comme l’affiche et les cartons de retour au calme.
  • Collaboration parents-éducateur : L’éducateur de votre enfant est vos yeux et vos oreilles durant la journée. Une bonne communication permet de s’assurer de l’évolution optimale de l’enfant et d’assurer une constance dans les interventions faites.

3 à 4 ans – L’écoute et la résolution de conflits

Entre 3 et 4 ans, l’enfant est capable de partager, faire des compromis, de comprendre les règles d’un jeu simple, respecter les consignes de l’adulte. Sur le plan émotionnel, il est plus rapide pour décoder les émotions, gère mieux ses émotions, mais il est encore en apprentissage, alors soyez patient! Comme ses interactions avec les autres se multiplient, il est au stade où il doit apprendre la résolution de conflits afin de conserver des relations harmonieuses avec les autres et il a besoin d’aide de l’adulte pour développer cette habileté relativement complexe.

  • Capacité d’écoute : Enseignez-lui de bonnes capacités d’écoute, c’est-à-dire à regarder dans les yeux, écouter avec ses oreilles et ne pas parler en même temps que son interlocuteur.
  • Interactions sociales : Utilisez le modelage par vidéo pour l’apprentissage d’habiletés dans différents contextes sociaux. Cette approche a été validée scientifiquement dans l’apprentissage des habiletés sociales. Par exemple, vous pouvez utiliser des situations qui arrivent à des personnages dans des dessins animés (ex : Caillou) ou encore vous filmer pour démontrer l’habileté.
  • Résolution de conflits : Accompagnez l’enfant dans chaque étape de la résolution de conflits :
    • 1) S’arrêter et s’éloigner
    • 2) Se calmer
    • 3) Réfléchir à la situation (pourquoi il y a un conflit)
    • 4) S’expliquer avec l’autre enfant
    • 5) Trouver des solutions et choisir la ou les meilleures.
      • Gestion des émotions : Utilisez du matériel ludique comme des cartons d’émotions ou le coin-coin des émotions.

4 à 5 ans – Affirmation de soi et se faire des amis

Entre 4 et 5 ans, plusieurs habiletés sociales de base se consolident, comme la capacité à attendre son tour, la résolution de conflits, partager, proposer son aide, coopérer et participer à des activités de groupe. L’acquisition de ces habiletés aidera à passer à la prochaine étape, soit celle où l’enfant développe la capacité à s’affirmer et à faire des choix, deux habiletés importantes dans le développement de l’estime de soi! De plus, une des principales préoccupations des enfants à cet âge qui arrive en même temps que l’entrée à l’école, est l’inquiétude de se faire des amis.

  • Confiance en soi : À la maison, confiez-lui des petites responsabilités ou des tâches afin de valoriser votre enfant!
  • Affirmation de soi : Inscrivez votre enfant à des activités qui lui permettront de développer sa capacité à faire des choix en fonction de ses goûts et intérêts. Idéalement, choisissez des activités qui lui permettront d’être en
  • Interactions sociales : Si l’enfant est stressé face à diverses situations sociales, vous pouvez faire des mises en situations fictives avec lui pour l’aider à savoir quoi faire dans différentes situations. Par exemple, si un autre enfant lui demande de jouer avec lui, voyez avec lui différentes réponses qu’il pourrait donner.
  • Collaboration parent-enseignant : Rester en communication avec son enseignant est un bon moyen d’assurer un suivi entre ce qui se passe à l’école et à la maison.

Autres ressources et liens utiles:

Par: Naomi Lalonde, Psychoeducation et Eithne Sheeran, Thérapie comportementale

Nous comprenons que vous désirez un accès rapide à l’information et aux services. Pour commencer, remplissez une demande de renseignements en ligne ici ou composez le 1 866 653‑2397. Un membre de notre équipe se fera un plaisir de vous répondre.

Morneau Shepell – Parcours D’enfant

Vous avez des questions ou des préoccupations au sujet du plan d’enseignement individualisé (PEI) de votre enfant? Vous avez besoin d’aide pour exiger un document correspondant davantage aux forces et aux besoins scolaires de votre enfant? Communiquez avec nous dès aujourd’hui – nous pouvons vous aider.

woman smiling with her coworkers at a meeting

Tout frais sorti des presses : « Guide sur les avantages des soins multidisciplinaires pour les familles et les enfants »

Téléchargez votre exemplaire dès aujourd’hui!