Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on Google+

Parcours d’enfant, vous êtes extraordinaires!

threechildren_morneaushepell_socialmediaAnne, je tiens à te dire que tu es une orthopédagogue hors du commun, tu as la passion, le désir d’aider nos enfants, je dirais même,  que tu te fais un devoir de trouver la bonne stratégie pour que chaque enfant comprenne la matière. De plus, tu le fais toujours avec le sourire et avec tout ton amour, tu es une personne magique et magnifique. Continue ton beau travail, car tu es un gros plus dans leur vie et c’est ce que tu as apporté à mes enfants. Nous t’en serons toujours reconnaissants. Merci!

De plus, je tiens à mentionner que Joseph est avec vous depuis sa 2ème année au primaire. Nos trois enfants ont été évalués et suivis chez vous. J’aurais tellement aimer que Parcours d’enfant reste au collège, mais bon! Parfois il faut prendre des décisions de tête, car si je perds la santé! Qui va s’occuper de mes beaux garçons et de ma fille? Je remercie le ciel de vous avoir mis sur notre chemin. Peut être qu’un jour nous allons nous recroiser!

Merci infiniment à toute l’équipe de Parcours d’enfant, vous êtes extraordinaires!

Joseph , Amélia, Clément,  Michel et Sandra

Elle a pris du temps à faire son premier pas

J’étais très inquiète, car ma fille ne marchait pas encore. Je l’emmenais dans des groupes de jeu et il me semblait que tous les autres enfants de son âge marchaient, donc je me demandais pourquoi ce n’était pas le cas pour ma fille. Les gens me disaient qu’elle rattraperait son retard, mais je voulais être proactive.

J’ai consulté un physiothérapeute qui a évalué ma fille et a déterminé qu’elle accusait un peu de retard dans le développement de ses habiletés motrices. Lors de nos séances hebdomadaires, j’ai appris des choses que je peux faire à la maison pour aider ma fille – des choses aussi simples que mettre ses jouets sur le canapé afin de l’inciter à se mettre debout pour les atteindre. Au cours des mois suivants, ma fille a fait des progrès et, lors des séances de physiothérapie, nous avons appris d’autres moyens de l’aider.

Nous étions au comble du bonheur lorsqu’elle a fait son premier pas, et plusieurs autres par la suite. Maintenant, nous ne pouvons plus l’arrêter. Nous étions heureux de pouvoir utiliser notre régime de soins médicaux pour payer son traitement et l’encadrement offert aux parents.

Mère d’une petite fille

Pour en apprendre davantage :

Notre fils n’a pas le même vocabulaire que notre autre enfant à son âge

Mon épouse et moi étions inquiets au sujet du développement de la parole de notre fils. Il semblait que sa sœur utilisait plus de mots quand elle avait son âge.

Nous voulions donner à notre fils toutes les chances de réussir. Notre médecin était préoccupé par le fait qu’il avait peut-être un retard de la parole et du langage, donc nous avons consulté une orthophoniste. Ce fut un soulagement de voir avec quelle rapidité cette dernière a établi une relation avec notre fils et à quel point ce dernier était réceptif à son égard, car en général, il a besoin d’un peu de temps pour s’intéresser aux gens. Elle nous a posé beaucoup de questions sur la façon dont il communique à la maison. Nous étions alors surpris d’apprendre que notre fils possédait plusieurs compétences en communication sur lesquelles il pourrait s’appuyer pour en acquérir d’autres avec notre soutien.

L’orthophoniste le voyait chaque semaine et nous assistions aux séances pour apprendre ce que nous pourrions faire à la maison. C’était incroyable de constater à quel point quelques petits changements peuvent aider à améliorer le développement du langage de l’enfant.

Papa d’un garçon de 24 mois

Pour en apprendre davantage :

Aider notre fils à avoir plus de facilité à se concentrer et à avoir plus confiance en lui

Mon fils a reçu un diagnostic de TDAH. Il avait vraiment du mal à suivre à l’école. Les enseignants ont constaté qu’il avait de la difficulté à soutenir son attention pendant les leçons, ce qui entraînait des problèmes de comportement. Je savais que nous avions besoin de soutien.

Nous avons travaillé avec une ergothérapeute qui était encourageante, positive, et qui comprenait notre fils. Elle a été en mesure de l’observer en classe et de définir des stratégies pour l’aider. De plus, nous l’avons consultée sur une base hebdomadaire afin qu’elle lui enseigne des stratégies qu’il pouvait utiliser de façon autonome. C’était merveilleux de le voir à l’aise en thérapie et jouer dans un gymnase où il y avait des balançoires et un trampoline.

Il lui a fallu du temps, mais il a appris des stratégies qui l’aident à participer et à se concentrer en classe. Nous avons collaboré avec l’école afin de l’aider à utiliser ces stratégies. Ses résultats scolaires se sont améliorés et il a plus confiance en lui.

-Maman d’un garçon de neuf ans

Pour en apprendre davantage :

Trouver des services intégrés pour notre fils atteint d’autisme

Nous étions bouleversés lorsque notre fils a reçu le diagnostic d’autisme. Nous avons communiqué avec plusieurs excellentes ressources communautaires, mais malheureusement, nous nous sommes retrouvés sur la liste d’attente dans la plupart des cas. Cependant, comme nous avions entendu dire qu’une intervention précoce est importante, nous voulions commencer tout de suite.

Notre fils était suivi par un orthophoniste et nous étions heureux d’apprendre que Parcours d’enfant offre aussi de la thérapie comportementale dans le cadre de ses services intégrés. Nous avons rencontré notre équipe d’intervenants pour créer un plan convenant à notre famille. Ils ont compris que nous avons une vie familiale occupée, car mon mari et moi travaillons quasiment à temps plein. Nous avons été en mesure de coordonner les programmes de thérapie à la garderie de notre fils et à la clinique. Nous étions soulagés d’apprendre qu’il n’était pas nécessaire de le retirer de la garderie qu’il fréquentait depuis l’âge d’un an. Notre orthophoniste, qui connaissait notre fils, a collaboré avec les autres membres de l’équipe afin d’intégrer ses objectifs thérapeutiques.

Nous sommes soulagés d’avoir un bon programme d’intervention précoce en place pour notre fils et de pouvoir le continuer lorsque nous recevrons l’argent de l’option du financement direct (OFD) pour payer l’intervention comportementale intensive (ICI).

Maman d’un garçon de deux ans et demi atteint d’autisme

Pour en apprendre davantage :

Girl toddler with motor delays

Slow at first to start walking

I was so worried because my daughter wasn’t walking yet. I was going to play groups and it seemed like all the other kids her age were walking – so why wasn’t my daughter? People kept telling me that she would catch up but I wanted to be proactive.

I met with a Physiotherapist who did an assessment which determined my daughter was a little behind in her motor skills. At our weekly sessions, I learned things I could do at home to help my daughter. Some things were as easy as putting her toys on the couch so she would need to pull to stand to reach them. Over the next few months as my daughter made gains our physiotherapists showed us more ways to help her.

We couldn’t have been more excited when she took her first step. One step turned into many and now we can’t stop her. We were happy we could use our extended health benefits to pay for her therapy and parent coaching.

-Mom of young girl

Learn more about:
Boy 2.5 years with Autism

Finding integrated services for our son with Autism

We were devastated when our son was diagnosed with Autism. We were connected with some great community resources but unfortunately we found ourselves on a lot of waitlists. We had heard that early intervention was key and wanted to get started right away.

We had been working with a Speech-language pathologist and were happy to learn that Children’s Support Solutions also offered Behaviour Therapy as part of their integrated services. We met with our team to create a plan that would best work for our family. They understood that our family is busy with my husband and I both working nearly full-time. We were able to coordinate a therapy program at our son’s daycare and at the clinic. We were relieved because we were worried about pulling him from the daycare he was at since he was a year old. Our speech therapists, who knew our son, worked with his new team members to integrate his therapy goals.

We are relieved to have a great early intervention program in place for our son and that we can continue the same program once his Intensive Behaviour Intervention (IBI) funding – through the Direct Funding Option (DFO) – comes through.

-Mom of two and half year old boy with Autism

Learn more about:
Boy 24 months with Speech delay

Our son didn’t have the vocabulary that our other child had at his age

My wife and I were worried about our son’s speech development. It seemed his sister was using more words when she was his age.

We wanted to help him to be as successful as he could be. Our doctor was concerned he might have a speech-language delay so we met with a Speech-language Pathologist. It was a relief to see how quickly she built a rapport with him and how responsive he was to her – our son typically takes a bit of time to warm up to people. She also asked us lots of questions about how he communicates at home. We were surprised when she explained how many communication skills he currently has and how we could build on them.

She worked with him weekly and we attended sessions to learn what we could do at home. It was incredible how a few little changes could help our son’s language development to blossom.

-Dad of son aged 24 months

Related posts: 

We understand you want fast access to information and services. To get started, complete our Request More Information form online here or call 1.866.653.2397. One of our friendly team members will be happy to help you.

Learn more about:
9 year old Boy with ADHD

Helping our son become more focused and confident

My son was diagnosed with ADHD and was really struggling at school. His teachers were reporting that he was having a hard time paying attention during lessons which was leading to behaviour challenges. I knew we needed support.

We worked with an Occupational Therapist who was supportive and positive and understood our son. She was able to go into the classroom and identify strategies that would support him. In addition we worked with her on a weekly basis to teach him strategies he could do himself. It was great to see him in therapy playing in a gym with swings and a trampoline feeling confident.

It took time but he learned strategies to support him to attend and focus. We worked with the school to support him using these strategies in the classroom. He’s having much more success in the classroom and is more confident.

-Mom of nine year old boy

Learn more about:

woman smiling with her coworkers at a meeting

Tout frais sorti des presses : « Guide sur les avantages des soins multidisciplinaires pour les familles et les enfants »

Téléchargez votre exemplaire dès aujourd’hui!