L’importance de la posture et de la position lorsqu’on écrit

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on Google+

reading_homework_morneaushepell_socialmediaL’importance de la posture et de la position lorsqu’on écrit

Par Ashley Cooper

L’autre soir, je soupais au restaurant avec une amie. J’aurais dû profiter du délicieux repas à cinq services que le chef avait préparé, mais j’étais mal assise. Le tabouret était trop haut et l’appui-pied était trop bas. J’ai passé une grande partie de la soirée à chercher une position confortable, me tortillant sur mon siège et mettant mes jambes autour des pattes du tabouret. J’ai même songé à demander de changer de table. À un certain moment, l’amie qui m’accompagnait a remarqué que je n’arrêtais de bouger et je lui ai expliqué à quel point je n’étais pas confortable. Nous avons jeté un coup d’œil autour de nous et découvert que le tabouret à côté de moi avait un appui-pied plus élevé, et j’ai simplement changé de tabouret. Je pouvais enfin mettre mes pieds sur l’appui-pied, je me sentais confortable et j’ai pu profiter de mon souper et de la conversation.

En repensant à ce souper, je me suis rendu compte de ce que plusieurs de mes clients doivent ressentir lorsqu’on leur demande de travailler en position assise, sans bouger, et d’être productifs et concentrés lorsqu’ils sont mal assis à leur bureau. En tant qu’ergothérapeute, je dis souvent aux parents que la posture et la position peuvent avoir une grande incidence sur la qualité du travail scolaire d’un enfant. Parfois, faire en sorte que ses pieds reposent bien à plat sur le sol peut faire toute une différence. Voici quelques facteurs importants dont il faut tenir compte pour créer un poste de travail à la maison ou faire des suggestions quant à l’aménagement de la classe de votre enfant.

Posture :

La posture est le premier mot en « P » que je mentionne aux familles ou aux enseignants. Adopter une mauvaise posture pour s’asseoir peut exercer une pression sur les muscles, les articulations et les ligaments. Lorsqu’un enfant a une posture instable, il dépense trop d’énergie à garder sa stabilité et son équilibre. Cela peut nuire à son fonctionnement et à sa capacité d’accomplir des tâches faisant appel à sa motricité fine, de faire ses devoirs ou même d’écouter. Pour écrire, le fait de s’asseoir bien droit augmente la stabilité, offre une base solide à la production écrite et peut accroître l’attention et la concentration. On néglige souvent la faiblesse du torse quand on cherche à résoudre les problèmes liés à l’écriture, mais elle influence beaucoup la motricité fine d’un enfant.

On peut savoir que le torse d’un enfant n’est pas assez fort s’il :

  • appuie sa tête sur sa main non dominante, ou pose sa tête et son bras sur la table;
  • se penche vers l’avant ou près de sa feuille de papier;
  • bouge dans tous les sens, se tournant ou pivotant d’un côté à l’autre;
  • s’affale sur sa chaise;
  • tient sa chaise avec sa main non dominante ou la laisse pendre le long de son corps;
  • semble fatigué ou se plaint d’être fatigué.

Pour vous assurer que votre enfant a une bonne posture à son pupitre, suivez la règle des trois angles à 90 degrés.

  • Ses pieds sont à plat sur le sol, à un angle de 90 degrés avec ses chevilles.
  • Ses genoux sont pliés à un angle de 90 degrés et se trouvent à un ou deux pouces du rebord de son siège.
  • Ses hanches sont appuyées sur son dossier et positionnées à un angle de 90 degrés.

Si sa chaise est trop haute ou trop basse, il y a des façons rapides de résoudre le problème. Si la chaise est trop haute, placez un tabouret, un livre ou une boîte sous les pieds de l’enfant. Si la chaise est trop basse, placez quelque chose sur son siège pour le surélever, par exemple, un livre ou un coussin ferme.

Position :

posture_position_FR_childrenssupportsolutions_morneaushepellLa position est le deuxième mot en « P » que je mentionne. Ce mot décrit la manière dont l’enfant est placé à son pupitre. Une fois que son siège et son pupitre sont placés de manière à pouvoir appliquer la règle des trois angles à 90 degrés, il faut examiner dans quelle position placer l’enfant pour écrire.

  • Le corps de l’enfant doit faire face à la table et ses coudes doivent être alignés avec le dessus de la table, pliés à 90 degrés.
  • Il doit être assis, le torse légèrement incliné vers l’avant à hauteur des hanches.
  • Il doit poser sa main non dominante sur sa feuille pour qu’elle ne bouge pas.
  • Son poignet et son avant-bras doivent reposer sur la table.
  • Le haut de sa feuille doit être incliné vers la droite s’il est droitier, et vers la gauche s’il est gaucher.
  • La feuille doit être placée à un angle de 30 à 45 degrés si l’enfant est gaucher, et de 20 et 45 degrés s’il est droitier.

Pour les gens qui passent leur journée assis, le confort est essentiel. Nous demandons des évaluations ergonomiques de nos postes de travail et des chaises qui offrent un bon support, et nous faisons tout en notre pouvoir pour atténuer la douleur. Il est important de se souvenir que souvent, les enfants aussi passent leur journée assis à un pupitre. Il faut donc installer le pupitre convenablement pour réduire son inconfort, améliorer sa stabilité et par là même occasion accroître sa productivité et la somme de travail qu’il accomplit.

Articles connexes :

Nous comprenons que vous désirez un accès rapide à de l’information et à des services. Pour ce faire, remplissez une demande de renseignements en ligne ou composez le 1 866 653‑2397. Un membre de notre équipe se fera un plaisir de vous répondre.

woman smiling with her coworkers at a meeting

Tout frais sorti des presses : « Guide sur les avantages des soins multidisciplinaires pour les familles et les enfants »

Téléchargez votre exemplaire dès aujourd’hui!