Apprendre à votre enfant à faire du vélo – Le point de vue d’un physiothérapeute

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestShare on Google+

Le printemps est arrivé. Voici enfin le moment de sortir et de bouger!

 Petit garçon apprenant à faire du vélo après que ses parents aient reçu des conseils d'un physiothérapeute

Bien des parents profitent de l’arrivée du printemps pour apprendre à leurs enfants à faire du vélo, un moment qui peut s’avérer aussi frustrant qu’exaltant.

Il faut savoir que la pratique du vélo est un exercice exigeant sur le plan de la motricité globale qui fait appel à la stabilité et à la force du tronc, à la planification motrice, à la coordination, à l’équilibre, à la connaissance de son corps et à l’orientation spatiale. Qui plus est, si l’on compare avec le tricycle, pédaler sur une bicyclette demande davantage de force, notamment dans les jambes, et de stabilité. Voici quelques conseils d’un physiothérapeute pour faciliter les premières séances d’apprentissage.

Lorsque vous choisissez une bicyclette pour votre enfant, tenez compte de ce qui suit :

  • Vélo d’apprentissage ou roues stabilisatrices : Un vélo d’apprentissage peut s’avérer un excellent choix avant de passer à un vélo « de grand ». Il permet à l’enfant de pratiquer son équilibre lors des transferts de poids et pendant qu’il pédale et manœuvre son guidon. En général, ce type de bicyclette convient davantage aux enfants qui possèdent déjà un bon sens de l’équilibre et de la coordination et qui n’ont qu’à adapter ces habiletés à la pratique du vélo. D’autres enfants auront tout avantage à commencer avec une bicyclette dotée de roues stabilisatrices. Ainsi, ils pourront dans un premier temps se concentrer sur la force, l’action de pédaler et la conduite, puis une fois ces habiletés acquises et les roues stabilisatrices enlevées, pratiquer leur équilibre.
  • Frein à main ou frein à rétropédalage : Gardez à l’esprit que les plus jeunes n’ont peut‑être pas la force de préhension nécessaire pour utiliser un frein à main. Vous pourriez vouloir choisir une bicyclette munie d’un frein à rétropédalage pour débuter.
  • Vélo avec ou sans dispositif de changement de vitesse : Ce n’est pas très évident de changer de vitesse sur une bicyclette ayant des roues stabilisatrices. De plus, pour y parvenir, votre enfant doit déjà savoir rouler à vélo. S’il est débutant, vous devriez choisir un vélo sans dispositif de changement de vitesse.

Une fois la bicyclette choisie, commencez par expliquer à votre enfant les rudiments – mais de façon théorique! Il peut s’assoir sur sa bicyclette pendant qu’il se familiarise avec ce qui suit :

  • Transfert de poids : En vous assurant que la selle est assez basse, demandez à votre enfant d’enfourcher sa bicyclette en gardant les pieds au sol pour qu’il ressente ce qui se passe lors d’un transfert de poids d’un côté à l’autre. Ensuite, dites-lui de placer ses pieds sur les pédales, tenez-le par derrière et penchez doucement la bicyclette de chaque côté pour qu’il transfère son poids en conséquence. Cet exercice lui permettra de prendre conscience de la position de son corps dans l’espace, de faire travailler ses muscles stabilisateurs et d’expérimenter l’équilibre dynamique.
  • Manœuvre du guidon : Montrez à votre enfant comment manœuvrer le guidon lorsqu’il a les pieds bien au sol. Apprenez-lui à tourner doucement le guidon pour aller dans la direction voulue et à faire cette manœuvre tout en effectuant un transfert de poids.
  • Freinage : Expliquez à votre enfant comment fonctionnent les freins, selon le type de dispositif de freinage de sa bicyclette.
  • Prévention des chutes : Montrez à votre enfant comment mettre le pied au sol pour prévenir une chute lorsqu’il s’exerce à transférer son poids. Penchez la bicyclette d’un côté et de l’autre pendant que ses pieds sont sur les pédales et dites-lui de déposer son pied au sol lorsqu’il sent qu’il va tomber.

C’est le temps de passer à l’action! Voici quelques étapes à suivre lorsque le moment est venu de rouler :

  • Choisissez un endroit propice, où la route est plane et sans obstacle.
  • Montez la selle à la bonne hauteur, de sorte que les pieds de votre enfant ne soient pas complètement à plat, mais que la plante puisse aisément toucher le sol. Demandez-lui de placer un pied sur la pédale et l’autre au sol, et d’avancer en poussant avec le pied qui est sur la pédale plutôt qu’avec celui au sol.
  • Demandez à votre enfant de s’exercer à pédaler pendant que vous le soutenez en vous plaçant derrière lui et en posant vos mains sur ses côtes, sous les aisselles. Il pourra ainsi apprendre à pédaler sans risque, puisque vous êtes là pour l’empêcher de pencher excessivement d’un côté ou de l’autre.
  • Diminuez progressivement la pression de vos mains ou exercez un appui léger en vous plaçant derrière votre enfant.
  •  Les enfants apprennent à faire du vélo après que ses parents aient reçu des conseils d'un physiothérapeute.

Il est difficile d’apprendre à faire de la bicyclette, mais lorsqu’on y arrive, il est facile de remonter en selle l’année suivante. Le vélo, ça ne s’oublie pas!

 

An image of Jennifer Halfin, a physiotherapist at Children Support Solutions

Par: Jennifer Halfin

Nous comprenons que vous désirez un accès rapide à l’information et aux services. Pour commencer, remplissez une demande de renseignements en ligne ici ou composez le 1 866 653‑2397. Un membre de notre équipe se fera un plaisir de vous répondre.

woman smiling with her coworkers at a meeting

Tout frais sorti des presses : « Guide sur les avantages des soins multidisciplinaires pour les familles et les enfants »

Téléchargez votre exemplaire dès aujourd’hui!